LA PART DU ROI

Frangipane ou brioche ? Si vous affirmez que la seule, la vraie galette des rois est la brioche, on vous aura reconnu : vous êtes du sud de la France. Si vous êtes frangipane : du nord – voire tendance parisienne. Et si vous la voulez en pâte sablée, vous êtes de l’ouest. En tout cas, vous n’y échapperez pas à cette galette des rois qui est mise en vente désormais avant le nouvel an et pendant un mois au moins. 
Le plus souvent, elle est en pâte feuilletée au beurre. On dit que c’est la reine Marie de Médicis qui a introduit en France le fourrage à la frangipane, cette crème d’amandes de son pays, l’Italie. Aujourd’hui, on n’arrête pas la diversification : galettes fourrées aux pommes, au chocolat… Quant à la brioche des rois, elle est en forme de couronne évidemment, agrémentée de joyaux en fruits confits ou autres douceurs.

À force de consommer  «non stop» cette galette, on oublierait presque qu’elle symbolise la fête de l’Épiphanie, fixée au 6 janvier par le pape Jules II. Cette fête est désormais célébrée le premier dimanche du mois qui suit le 1er janvier.
Épiphanie, en grec, signifie «apparition». Pour les chrétiens, il s’agit de la présentation de l’Enfant Jésus aux Rois Mages. C’est pourquoi la fève cachée dans la galette, qui était à l’origine une véritable fève, s’est déclinée longtemps en petit Jésus, emmailloté ou dans son berceau. Aujourd’hui, les figurines rivalisent d’originalité. Surtout depuis qu’un ingénieux entrepreneur, Joseph Perron, ancien ouvrier des usines Peugeot, a fondé en 1989 la société Prime, devenue leader dans la production des fèves. Chaque année, plus de vingt millions de ces miniatures en porcelaine peinte sont fabriquées en Asie. Leur diversité, qui va des modèles de porte-bonheur jusqu’aux héros de films fait le bonheur des favophiles, ces collectionneurs à l’affût des séries de l’année.  Le seul qui ne peut jamais en profiter : le Président de la République. Depuis 1975, la galette de l’Élysée est sans fève pour qu’il ne puisse pas être couronné !

C’est toujours le plus jeune des convives, caché sous la table, qui décide de la distribution des parts. Pour notre part nous vous souhaitons d’avoir de la galette cette année…

Elido