GROSSE VALISE!

Samedi 16 février commencent les vacances d’hiver en France. Et pour ceux qui partent faire du ski, commence la galère de la valise ! Il faut reconnaître qu’elle constitue un exercice de virtuosité géométrique. Ou un casse-tête, selon les aptitudes de chacun ! D’un côté, les combinaisons de ski, les pulls, les cols roulés, les après-ski. De l’autre, les bagages encore vides. Un coup d’œil suffit pour comprendre qu’il va y avoir un problème… Multiplier les sacs ? Impossible ! Dans le coffre ou le train, on se confronterait à un autre jeu de Tetris, beaucoup moins drôle si on perd la partie.

Heureusement, de conseils en aiguilles, les techniques se sont développées. C’est d’abord la règle du minimum. Pas toujours évident quand il faut pourtant prévoir les tenues de rechange pour cause de transpiration excessive à force d’efforts ou de vêtements totalement trempés à force de chutes. Ce sera donc l’impasse sur les habits «pour sortir» par exemple. Vacances d’hiver riment avec look en polaire. De toute façon, escarpins en station riment avec expérimentation. 

Vient ensuite un ordre précis d’empaquetage. Au fond de la valise, les affaires encombrantes comme les fameuses combinaisons ou autres pantalons de snow. Ils ont l’avantage d’être dans des matières rembourrées qui, plus elles sont écrasées, plus elles se font «moins grosses». Du coup, on tasse au maximum avec les pulls, sweats, tee-shirts… Et on finit avec paires de chaussettes, slips ou culottes qu’on glisse au petit bonheur des espaces vides. Tout un art ! Reste le débat de savoir s’il faut plier tout ça à plat ou en boule. Certains optent pour la deuxième solution qui permettrait de mieux s’adapter à la forme du sac. Pour ceux qui ont le temps de tester les deux…

Quoi qu’il en soit, tout ne rentrera pas. On prévoit donc la tenue pour le voyage qui comptera – quelle que soit la météo – le plus de pièces possible. Au moins trois épaisseurs sur le buste, sans compter le blouson. Aux pieds, les chaussures les plus encombrantes. Vive le défilé de bibendums !

Les skis et autres planches de surf dans tout ça? Bravo aux plus courageux. Nous, on cherche la version pliable. En attendant, on «se rabat» sur les magasins de location sur place !

M.V.