SANS DATE DE NAISSANCE FIXE

Pas de 29 février cette année. Alors pas d’anniversaire pour les natifs de cette fin de mois «quadriennale» comme on l’appelle pour lui donner encore plus d’étrangeté ? Peu probable ! Même pour ceux qui défient les rendez-vous avec le temps et veulent garder une vigueur olympique en déclarant malicieusement n’avoir que vingt ans à quatre-vingt berges... Ou qui s’amusent à faire des comparaisons déroutantes, comme ce père né en 1968 et qui disait en 2012 avoir le même âge que son fils : onze ans !*

Mais comment font-ils alors quand l’année n’est pas bissextile ? 

Et bien, ils font à leur façon… car rien n’est évident! Surtout pour choisir une date de «remplacement» : avant ou après ce jour disparu temporairement du calendrier ? Avant c’est le 28 février, certains superstitieux craignent que de fêter l’anniversaire «la veille» porte malheur. Pour ceux-là, ce sera donc après, c’est-à-dire le 1er mars. Oui mais, mars ce n’est plus février ! Et certains refusent de changer de mois. Il ne faudrait quand même pas tout chambouler ! Alors les plus futés ont trouvé la solution et le moyen de faire durer le plaisir : ils fêtent leur anniversaire du 28 février au 1er mars : «comme ça ma journée d’anniversaire dure deux jours !». De quoi faire des petits jaloux et doubler le nombre de cadeaux !

Et changer carrément la date de naissance dans la déclaration d’état civil? Impossible ! Même si l’on dispose de trois jours pour faire enregistrer l’acte en mairie, tout a déjà été noté à la maternité. Et malgré un personnel compréhensif, les petits écarts pour rectifier le départ sont rares. On ne triche pas – même pour éviter cette cocasserie !

Que l’on se rassure, ce casse-tête mis à part, on rencontre peu de traumatisés du 29 février. Si un psychothérapeute a rapporté le cas d’un enfant de sept ans qui se trouvait perturbé dans son évolution, puisque sa date d’anniversaire n’apparaissait que tous les quatre ans, le plus souvent, les natifs du 29 sont fiers de cette particularité ! Elle les singularise et les rend «un peu exceptionnels». Ils ont «un petit plus par rapport aux autres», une petite valorisation narcissique offerte dès le berceau. Mais surtout, ils ont ce privilège de pouvoir dire sans mentir «qu’ils ne font pas leur âge».  29 février, élixir de jeunesse ?
* (en réalité = 44 ans).

Bruno Lancelot