L'AUTRE<br/>BIO

Le biopic est un genre cinématographique qui se porte bien. Qui porte des bios de plus en plus riches, instructives. Biopic étant un anglicisme, concentré de «biographical» et «picture».

Le biopic s'intéresse à des célébrités appartenant à des époques et des univers divers. De Marie-Antoinette à Claude François («Cloclo» nominé aux Césars) en passant par Piaf. Et le tournage de «Grace de Monaco» (par le réalisateur de «La Môme») vient de s'achever, en attendant les tours de Yves Saint-Laurent (deux films français en préparation!), de Steve Jobs et Steve McQueen…

Mais le biopic est une espèce ambitieuse qui, ces dernières semaines, a montré sa volonté d'élargir son champ visuel d'investigation. Deux films, «Lincoln» et «Hitchcock» ne nous enseignent pas seulement sur ces deux grands hommes mais bien au-delà. Le premier sur la fin de la guerre de sécession et l'abolition de l'esclavage. Le second sur les coulisses du tournage de «Psychose», l'un des plus grands chefs-d’œuvre du cinéaste, et notamment sur la réalisation complexe de la fameuse scène de la douche.

«Lincoln» (Oscarisé) de Steven Spielberg est un cours d'Histoire.
«Hitchcock» de Sacha Gervasi est un cours de cinéma.

Et si le biopic devenait une nouvelle école ? 
- Vous avez biopic de quoi, cet après-midi ?
- Histoire.

Maurice Achard