LA FÊTE DU SLIP

Pour être bien dans sa tête, il faut être bien dans ses baskets. Et entre les deux ? Pour être bien dans sa tête, pourquoi ne pas être aussi bien dans son boxer ou son tanga ? Idiot ? Pas tant que ça quand on pense aux désagréments qu’ils peuvent créer : gêne, démarche étrange… 

C’est exactement pour mettre un terme à ces défauts et redonner aux sous-vêtements noblesse et originalité que la marque Calaggio a vu le jour en 2011. Son indéniable différence ? Les coupes. Sur les boxers, par exemple, aucune couture sur l’arrière ou sur les côtés. Une confection exclusive qui offre un confort extrême, que vous soyez en mouvement ou assis. Autre point fort ? La matière. En Lycra haut de gamme certifié, chaque modèle est donc d’un tissu léger et particulièrement doux qui garantit un réel effet seconde peau. 

Côté design, les motifs pop, cosmopolites ou insolites des collections apportent peps ou élégance. Pour le simple plaisir personnel. Dessinés pour la plupart par Aurélie Barbier, la créatrice de Calaggio, ils évoquent toutes sortes d’évasion. Les incontournables s’appellent Islands, Ti Punch, New York, London Color ou Morpho. Très prochainement, un nouveau modèle rejoindra chaque mois ceux existants. Histoire de varier les plaisirs et les rythmes trop classiques des saisons. En attendant, on peut participer à un tirage au sort pour gagner un boxer ou un shorty tous les premiers jeudis. Parce que c’est aussi ça Calaggio : un esprit, une énergie, une générosité…

Et ce ne sont pas les clients fidèles qui vont dire le contraire. Parmi eux, Joffrey Pollet-Villard, champion de ski free style ou Maxime Habran, champion biathlon. Ce dernier a d’ailleurs jeté toute sa garde robe de sous-vêtements après avoir essayé Calaggio et ne jure désormais que par cette marque, que ce soit pour les compétitions de haut-niveau ou les jours off ! On compte également Mirabelle Thovex, championne snow board free style.

Tenté(e) ? Rendez-vous sur le site www.calaggio.com. Avec des frais de livraison à 2€* et une offre exclusive pour les lecteurs de l’Acharnœur, il serait en plus vraiment dommage de ne rester que «bien dans ses pompes».

Bianca Alberti
 
• Découvrir les collections sur www.calaggio.com 
• Pour les lecteurs de l'Acharnœur, 25% de réduction pour tout achat sur le site avec le code chèque boutique "acharnoeur 2013"
* Pour la France, Corse et Monaco