L'AVENIR DU FUTUR

La science rattrape la fiction. Moins rapidement que la réalité qui, portée par les faits de folie, divers et variés, commis par l'être humain, a dépassé depuis longtemps l’inimaginable. Mais elle s'en rapproche à son rythme, portée par une autre folie, celle du génie de l’homme.
On a marché sur la lune il y a des lustres et Internet, comme le portable, font déjà partie de nos habitudes. Le téléphone dans la rue, notamment, a merveilleusement incarné le passage aux années 2000, tel qu'on se le représentait dans l'imagerie futuriste des années 50.

Il y avait les robots, aussi. Autre image qui ne cesse de progresser, en «Terminator» et autres intelligences artificielles. Et que voilà sur Arte, la série «Real Humans». Diffusée chaque jeudi, elle nous en offre un aperçu qui précipite soudain les choses.
Ils seront donc comme ça? Nous ressembleront autant que ça? L'esthétique parfaite en plus. Trop parfaite? Serviables, soumis, mais pas seulement… Pourquoi les robots, justement, dont la série d’Arte nous laisse clairement entrevoir la capacité à se rebeller, ne se mettraient-ils pas, eux aussi, un jour, à jouer de leur digital doigté pour dérégler un système comme Internet ?

Il y a quelques semaines, des médias sérieux comme «The New York Times» ou la «BBC» se sont fait l'écho d'une puissante attaque qui aurait pu déchirer la toile. Événement exagéré, selon d'autres. N'empêche… Quelque chose est arrivé. Une organisation clandestine est passée à l'action, provoquant un «ralenti numérique». Des Real Humans ?

M.A.