Bande à part

Ce sont mes copains du jeudi. Depuis huit ans.

Ils sont cinq ou six et font leur show pour moi, enfin, pas que pour moi puisque c'est à la télévision. Mais ils mériteraient une renommée plus grande, parce qu'elle est unique en son genre, cette émission politique animée judicieusement par Michel Field...

Unique parce que tout y est différent d’un débat-télé normal…  La parole y voltige. Les trois membres permanents y tiennent leur rôle avec une rigueur débridée. Olivier Duhamel, prof à Sciences-po, joue à gauche ; Jérôme Jaffré, analyste méticuleux des variations de l'opinion, joue au centre ; et Alexis Brézet, directeur du Figaro, joue à droite. On s'y renvoie la balle, tirs cadrés, on y éclate de rire, on s’y coupe le sifflet, on s’y indigne, on y tombe d’accord, bref, ça balance bien. 

Les coups de sang de Duhamel, les monologues chiffrés de Jaffré, les scuds en souriant de Brézet, rien ne manque jamais au scénario, dont les répliques épatantes s’écrivent en direct. Un régal. Ici, pas de langue de bois, on l’a compris, au grand dam du leader politique convié ce soir-là, bousculé par cette liberté vivifiante.

Elle s’appelle « Politiquement show », cette petite folie et elle pourrait être une troupe de théâtre vivant, cette petite bande de chroniqueurs si pertinents… Ce sont mes copains. Mes copains du jeudi sur LCI. Séance à 19h10.

Maurice Achard