OVERDOSE DE DECIBELS

Qui ne rêve de vivre dans un cocon feutré où chacun serait respectueux de cette règle d’or qui est le silence ? C’est sans compter sur nos chers voisins dont le maître mot semble être au contraire de produire un maximum de décibels…

Lundi matin, les yeux encore gonflés d’un mauvais sommeil, vous croisez Madame Michaud qui, elle, pète la forme. Normal, elle est sourde comme un pot. En général elle démarre la journée à 6h30 avec la radio le volume à fond, enchaîne avec Télé matin, et comme elle ne se couche pas avant la dernière édition des infos… Évidemment, vous habitez sur le même palier!

Peu disposé à engager la conversation vous tombez pourtant sur Roger à l’arrêt de bus, votre voisin du dessus, votre cauchemar dominical. Il vous raconte son expédition du samedi chez BricoDrama. Pas la peine de l’écouter, vous savez déjà tout sur sa nouvelle perceuse, visseuse ou ponceuse. Comme tous les dimanches, vous l’avez bien  «entendue», surtout au moment de la sieste. Vous me direz ça n’est pas pire que les Dupont au 3ème, qui ont décidé que leur petit garçon Pierre était un virtuose du piano, et qu’il fallait qu’il s’entraîne sans relâche sept jours sur sept. Depuis vous avez balancé tous vos CD de musique classique.

Le plus malin, c’est quand même Richard, le célibataire fêtard. Il a bien compris que pour avoir la paix, il fallait inviter tout l’immeuble à ses petites sauteries, mais on a vite décroché à raison de 345 fêtes par an…

En rentrant du bureau, vous croisez Xavier qui ne travaille pas le lundi. Lui il tient un restau et ne rentre pas avant 1h30 du matin. On l’aimait bien jusqu’au jour où il s’est offert une Harley Davidson qu’il gare en bas de l’immeuble. En plus il se lève à 4h pour faire son marché à Rungis. Avant on trouvait ça sympa comme moto.

Alors on se réfugie dès qu’on peut le week-end chez des amis à la campagne pour pouvoir recharger les batteries. C’était avant de réaliser que les coqs du voisin étaient victimes du syndrome de «jet lag» (comprenez qu’ils chantent aussi bien à 2h du matin qu’à 4h de l’après-midi) et son chien dépressif. Vivement dimanche soir !

S.N.