DÉCIBELS ET LA BÊTE

Cochon est un mot qui n'a rien pour lui. Sa seule prononciation a de sales résonances. Au réel comme au figuré. 

Dans son récent livre, «Belle et bête», Marcella Iacub a bien cherché à le mettre en vedette en l’utilisant pour nommer son personnage principal, DSK. Un rôle romanesque comme il n’en avait jamais eu.  

Mais une autre histoire à charge vient de lui tomber dessus, ce pauvre mot.

Un homme de 59 ans, qui en a passé vingt dans des porcheries du Jura et du Doubs, au rythme de huit heures par jour, se dit atteint de surdité à cause du cri que poussaient les 1500 à 2000 cochons. Le tribunal des affaires de sécurité sociale doit traiter l’affaire ce 15 mai.

En d'autres termes, comme l’a titré le Parisien, «le cochon rend sourd»… Un raccourci qui ne surprendrait pas Marcella Iacub, que son célèbre partenaire avait sérieusement agressée à l'oreille. 

En fait, le cochon n'est pas si bête : à force d’être traîné dans la boue, il sait prendre son pied !

Maurice Achard