LA GRANDE INVASION

Bien sûr, la publicité est utile. Aussi bien pour se faire connaître que pour gagner de l’argent en la diffusant. Ce n’est pas l’Acharnœur qui dira le contraire. Pour autant, elle est en train de franchir sur Internet des limites qui laissent à réfléchir sur ce qu’on est en train de faire de nous ou de nos vies.

Que se passe-t-il réellement ? Nous sommes désormais constamment confrontés, lors de nos différentes navigations, à des fenêtres «pop-up» qui apparaissent on ne sait ni d’où ni comment. Mais une chose est sûre, à notre insu. Imaginez-vous plongé dans un article, vous «scrollez*» pour lire la suite quand une voix se met à retentir. Qu’est-ce donc ? Comment arrêter cette vidéo ? Où la retrouver ? Vous êtes donc obligé d’interrompre votre lecture pour la trouver et la fermer. Enfin, si cela est possible. Un exemple qui n’est pas isolé si l’on considère les autres fenêtres intempestives qui vous invitent sans cesse vers des réseaux sociaux, les publicités glissées entre deux pages ou deux photos et sur lesquelles vous cliquez sans le vouloir pour vous retrouver sur un autre site… Et tout ça pour arriver à quoi ? À rien ! En somme, on navigue davantage d’une publicité à l’autre plutôt que sur le site qui nous intéresse. Osons le dire, nous lisons de la publicité !

Sans compter les annonces et bandeaux ciblés selon les différentes recherches que l’on a pu faire auparavant, des billets d’avion à la petite culotte. Parfois «bien vues», ces publicités laissent surtout un goût amer d’ingérence. Sur Internet, rien n’est secret, tout est surveillé, enregistré et soigneusement répertorié par des sites qui se permettent ensuite de s’imposer à vous. 

Si les plages publicitaires à la télé sont contrôlées par le CSA et peuvent librement être zappées, si les affichages dans la rue sont de plus en plus réglementés par les mairies, Internet reste le media encore hors d’atteinte. À l’ère du contrôle parental pour protéger les enfants, il devient urgent de créer le contrôle publicitaire. Ils auraient en commun de limiter le matraquage et le voyeurisme. Entre autres.

Mégane Seure

* Faire défiler la page sur son écran grâce au bouton «ascenseur» sur la droite