FERME LA BOUCHE QUAND TU PARLES !

Quel plaisir de parler avec quelqu’un! À condition de savoir éviter quelques désagréments physiques ou comportementaux. Petits tableaux qui devraient rassurer les timides ou taciturnes…

Déjà, il ne suffit pas de savoir prendre la parole pour briller. Il faut aussi savoir la lâcher. Syndrome du «Et moi et moi et moi…» de celui qui pense que sa vie ou son avis sur n’importe quel sujet peut monopoliser tout le reste. Si l'on ne sait pas tout de suite l’arrêter, il finit par vous raconter en détails des anecdotes sans intérêt… Comment y échapper ? Avec cette question : «Oui et donc ?». Posée avec le sourire, elle saura, sans méchanceté, faire comprendre au bavard «qu’il fait un peu long» quand bien même vous êtes suspendu à ses lèvres. Il cherchera donc à abréger un peu son histoire. À vous de rebondir dès qu’il a terminé pour reprendre le contrôle.

Ceci dit, cet excès d’enthousiasme verbal n’est rien face à quelqu’un qui souffre d’une mauvaise haleine. Aussi captivant que le sujet puisse être, cela peut s’approcher d’une épreuve surhumaine que de rester concentré et d’écouter. Tellement dommage ! D’où l’utilité d’avoir une petite boîte de Tic Tac avec soi. Posée discrètement sur la table, elle tentera certainement votre interlocuteur.
Si ce n’est pas le cas, à vous d’en prendre un et de lui en proposer, comme un acte de politesse… Peu refusent, donnant un peu de répit pour poursuivre la conversation.

Bien sûr, dans un autre style, il y a celui ou celle qui ne peut malheureusement pas parler sans postillonner. Si l'on peut en plaisanter avec un proche, difficile de s’en amuser quand il s’agit de son patron. Faire comme si de rien n’était ? Souvent, personne n’est dupe. Autant reculer un peu. Ou poser ses coudes sur la table et sa tête entre ses mains. Petite protection contre les projectiles… Maigre solution… 

Le silence ? Un peu compliqué pour mettre de l’ambiance entre amis. D’autant plus que certains ne le supportent pas. Comme dans un ascenseur.
Si seulement on parlait d’autres choses que de la pluie et du beau temps. Météorologue, ce n’est en plus pas comme ça que l’on tient le mieux sa parole !

Marie Veyrier