FAITES-NOUS FLIPPER !

C’était l’endroit le plus sale à côté du bar. Le plus bruyant aussi. Mais c’était le flipper. Symbole d’un monde vivant, loin des ambiances aseptisées qui habitent désormais la vie des cafés. Un bout de magie que nous avons laissé s’éteindre. Un bout de culture et de patrimoine aussi.

Le flipper, c’était comme un vieux comptoir en zinc. Il y accueillait ses piliers ou des inconnus de passage. On s’y retrouvait seul ou avec ses amis. Et que l’on soit débutant ou performant, peu importe, il emportait tout le monde. 
C’était rock aussi. Ce côté rebelle qu’il réveillait en chacun de nous lorsqu’il fallait le secouer un peu pour essayer de ne pas perdre la bille. Et quand on hurlait. Ce qui agaçait les autres clients dont les regards devenaient noirs sans pour autant oser le moindre commentaire. C’était ultra pop. Le tableau électronique avec ses couleurs et design improbables qui clignotait de manière inattendue et claquait ses tilt ou ses ding pour sonner la défaite ou la victoire... De temps en temps, il était à l’effigie de nos héros du petit ou grand écran. On jouait avec Indiana Jones ou les Trois Drôles de Dames… Inoubliable.

Pour autant, le flipper était un jeu de stratégie. Un parcours avec des rampes, des arcades, des bumpers et ses fameux batteurs («flipper») pour renvoyer la bille… Les initiés devenaient des passionnés qui savaient comment jouer avec la machine pour obtenir le jackpot. Mais le flipper ne se laissait pas faire. Un coup un peu trop violent pour contrer la descente et il le sentait. Tout s’éteignait et le tricheur perdait sa partie. 

Pour la petite histoire, l’invention du flipper trouve son origine… en France, en 1777 dans la Cour de Louis XVI. Il s’agissait alors d’une table de jeu qu’on appelait la Bagatelle ! De quoi chatouiller en plus notre chauvinisme. Malheureusement face aux autres jeux vidéo et dans une ère qui prône les cafés «Lounge» à outrance avec ses environnements pseudo chics et calmes, il n’a plus sa place. Tellement mieux de rester chacun scotché derrière un ordi ou un smartphone… Pas de regret ?

Marie Veyrier

• La magie du flipper version Monopoly ou la Famille Adams
• Envie de résister et de retrouver le plaisir du flipper ? Un site répertorie tous les cafés en France où on peut encore en trouver :geoflipper.fr