LEÇONS D’HUMEURS !

C’est justement l’histoire d’un mensonge… Ou plus précisément, les dégâts d’un mensonge. Pourtant, celui-là se veut être une blague. Il est organisé par trois amis pour se moquer d’un quatrième. Il ne doit durer que quelques minutes. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Contre toute attente, les trois amis n’ont pas le temps de dire la vérité au quatrième qui s’échappe et se met dans une sale situation. 

De là, tout s’enchaîne. Les arroseurs deviennent arrosés d’autres arroseurs. On passe de rebondissement en rebondissement, inattendus mais jamais assommants, jusqu’au dénouement final qui achèvera de créer la surprise et faire de ce film, une très bonne surprise.

Heureusement, c’est aussi une histoire d’amitié. De celle qui, au départ, semble reposer sur les liens du passé et se nourrit de paraître, de moquerie ou de concurrence. Mais qui, au fil des épreuves, résiste aux doutes, aux mensonges, aux peurs, aux tristesses… Cette amitié là est de celle pour laquelle on peut mettre sa vie en danger. De celle qui ne peut exister que lorsque l’on est capable de se fier entièrement à l’autre. De celle en qui le mot «confiance» est un absolu. Enfin, c’est une histoire d’amour. Glissée entre tous ces enchevêtrements, elle doit aussi faire face au manque d’assurance de l’un, aux cachoteries de l’autre… 

C’est donc une histoire où toutes les relations humaines sont mises à rude épreuve. C’est un film incroyablement fort, bien mené par son réalisateur Claude Zidi et ses acteurs parmi lesquels on compte Christophe Malavoy – impayable avec sa moustache  ou François Cluzet, toujours parfait. Le tout avec un soupçon de politiquement incorrect qui nous donne envie de brûler les vitesses comme le fric. Terrible en ces temps d’austérité. 

Sorti en 1987, ce film souffre bien sûr un peu d’un style passé. Mais au même titre que «Banzai» ou «les Ripoux», toujours de Claude Zidi, et qui continuent pourtant de nous distraire. Alors même s’il reste difficile à trouver, on le regarde sans attendre. Le film ? «Association de malfaiteurs». Terrible !

Bianca Alberti

• Découvrir les personnages et leur amitié un peu particulière au début du film
• Acheter ce film sur Amazon (attention, rarement en magasin!)