UN PLUS POUR CANAL + ?

Ceux qui ne l'avaient pas encore vue ont pu découvrir ces jours-ci la Palme d'or 2012 sur Canal+. «Amour», l'immense film de Michael Haneke.
Et l'on s'est souvenu de la cérémonie de clôture qui l'avait couronné. De cette unanimité bouleversée dont on s'était senti exclu, plus encore que d'ordinaire.
Et l'on s'est soudain fait la remarque que toutes les émissions et autres programmes envoyés de Cannes par Canal+, toute cette effervescence bruyante, s’arrêtent en haut des marches, à la porte d'entrée de la grande salle du Palais, là où sont projetés les films en compétition. Là où l’essentiel se passe. Frustration due au fait que les téléspectateurs ne font pas partie des professionnels de la profession.

Sauf que, en ces temps où la multiplication des écrans, des supports, permet d'avoir accès à tout ou presque, l'heure n’est-elle pas venue de combler ce «presque» en imaginant une chaîne spéciale que Canal+ ouvrirait pendant la durée du festival. Elle retransmettrait en direct chaque projection officielle, moyennant abonnement évidemment. Il n'est pas dit, d'ailleurs, que cette chaîne porterait préjudice, par la suite, aux entrées en salles. De grands matchs, de grands concerts, de grands opéras en simultané à la télé ne vident pas pour autant les stades ni les amphithéâtres en plein air l'été. Cela nous permettrait de nous faire une idée au lieu de subir critiques et commentaires qui nous inondent pendant dix jours.

Imaginez… Chaque soir, chez soi, un long-métrage tout neuf, dont on ne sait rien.
Imaginez… Être juré sur canapé…

M.A.