CHANTS DE BATAILLE

Tant de gens chantent-ils sous leur douche ?
Ils sont de plus en plus nombreux, en tout cas, à le faire sur un plateau de télévision.

Il y a ceux qui, chaque jour sur France 2, tentent de ne pas oublier les paroles quand le texte cesse de défiler sur l'écran.
Il y a ces autres qui, certains vendredis soirs sur France 4, sont 100 candidats à reprendre tous ensemble le même tube, couplets et refrain sous les yeux, face à un ordinateur chargé de repérer «qui chante le plus juste».

D'une chaîne à l'autre, ça sonne plutôt faux mais c'est sympa et convivial. Comme les radios crochets en général.
Ce qui est étonnant, en fait, c’est l’extension de ces compétitions vocales. De plus en plus, un peu partout, ces anonymes viennent pousser la chansonnette, en direct ou dans les mêmes conditions. Confirmant la phrase de Beaumarchais selon laquelle «tout finit par des chansons».
Sans que l'on sache jamais ce qui finit exactement. Ni ce qu’il faut mettre dans ce «tout».
Le monde ? Une époque ? Un banquet de mariage ? Un réveillon du nouvel an ? 
Alors, terminons ainsi nous aussi. Par celle que vous voulez.

M.A.