SALE STAR MANIE

Des envies, les célébrités en ont de plus en plus. Incroyable comme nos chanteuses se révèlent soudain écrivains. Comme nos actrices se sentent d’un seul coup stylistes. Comme nos chanteurs se réveillent un matin en tant que réalisateurs et nos acteurs comme sculpteurs…  Le phénomène n’est absolument pas nouveau. Mais il devient insultant. Bien sûr, les ponts sont parfois une évolution logique de carrière, due à une maturité ou une expérience indéniable. Après avoir été durant des années devant la caméra, on peut avoir développé un sens de l’image qui donne envie de passer derrière. 

Sauf que tout le monde ne s’appelle pas Jean Cocteau ou Clint Eastwood. Tout le monde s’appelle plutôt Sienna Miller, Rachel Bilson, Jennifer Lopez, Justin Timberlake ou, récemment avec son livre de cuisine après avoir lancé, entre autres, des collections de vêtements, Gwyneth Paltrow… Des «stars» qui touchent à tout pour se trouver une légitimité ou qui touche à tort au lieu de se contenter d’exceller dans leur première passion. 

Évidemment, rien ne peut les empêcher d’essayer. Mais à moins de savoir s’entourer pour transformer cela en superbe opération marketing et l’assumer, comme Beyoncé avec sa marque House Dereon, ces célébrités devraient s’abstenir de rendre le «coup» public. Pas tant pour le discrédit de leur image dont on se moque finalement pas mal, mais pour le préjudice que cela apporte à toutes ces professions et ces autres artistes qui donnent tout ce qu’ils sont et ce qu’ils ont pour créer et offrir des chefs d’œuvre. Quel mépris ! Sans oublier ce que cela raconte sur notre capacité à ne pas tomber dans le piège de «si tu aimes cette star, tu aimeras tout ce qu’elle touchera». Car derrière, c’est aussi une histoire de business. Certes, avoir une égérie pour soutenir sa marque est un concept qui fait toujours recette. Mais trouver des têtes de turc pour servir de têtes de gondoles et nous prendre pour des têtes de cons, il y a une mesure à ne pas franchir. Heureusement, Zahia ne sortira a priori pas un livre pour enfants. Clairement, on ne peut pas tout gober.

Bianca Alberti