SHOW BUZZ

Elle s'appelle «Politiquement show» mais n’est pas un talk-show.

Talk-show, ça renvoie à ces émissions bruyantes où l'animateur se sent obligé de hurler ou de privilégier la grosse rigolade sur la moindre phrase intéressante de l’un de ses trop nombreux invités, le tout arrosé des réactions fréquentes d'un public surchauffé. 

«Politiquement show», c'est autre chose. Un autre air, une autre lumière… La parole y respire, y voltige.

Ils sont quatre ou cinq autour de la table du judicieux  Michel Field. Les trois membres permanents y tiennent leur rôle avec une rigueur débridée. Olivier Duhamel, prof à Sciences-po, joue à gauche ; Jérôme Jaffré, analyste des variations de l'opinion, joue au centre ; et Alexis Brézet, directeur du Figaro, joue à droite. On s'y renvoie la balle, tirs cadrés, tacles  carrés. Les coups de sang de Duhamel, les démonstrations méticuleuses de Jaffré, les scuds en souriant de Brézet : rien ne manque jamais au scénario dont les répliques épatantes s’écrivent en direct. Un régal. Ici, pas de langue de bois, on l’a compris, au grand dam de l’invité politique présent chaque semaine, surpris par cette liberté vivifiante.

Elle pourrait être une troupe de théâtre vivant, cette petite bande de chroniqueurs si pertinents, impertinents, mais si peu salués par la presse qui n’a pas le temps de tout regarder, n’est-ce pas…

Séance le jeudi à 19h10 sur LCI.

M.A.