MONTE-BOURDE

Parlez-vous Montebourg?
Pas encore, sans doute, parce que nous n'en sommes qu'aux prémices. «Pé-ople», c'est ainsi que notre ministre prononce le mot people, au nom du redressement 
«progressif» de notre patrimoine. Ne disposions-nous pas, pourtant, d'une expression bien de chez nous, remontant au temps des «France-Dimanche» ou «Ici Paris» : presse à sensation ? 

Il faut dire qu'entre-temps, il s'est passé des choses. Il y a eu, dans les années 50, la rubrique people du magazine américain «Life», sur l'actualité des célébrités, imitée un peu plus tard par «Paris-Match» sous le titre «les gens», ce qui était l'exacte traduction du mot anglais. Sauf que ça ne rendait rien, ça ne signifie rien, ça disait même le contraire. La foule, l'anonymat… Alors, l'hebdomadaire français a adopté le terme anglo-saxon, auquel ses lecteurs se sont habitués progressivement et qui est devenu très populaire avec l'apparition de «Voici». Aujourd'hui, c'est même devenu «les people». C'est dire à quel point tout se transforme… Mais de là à arriver à «pé-ople»… Soit dit en passant, en enlevant l'accent sur le é, cela sonne presque comme peuple. Enfin… Presse à sensation ne sera pas réhabilitée. Pas plus, d'ailleurs, que «Fabriqué en France», mention à laquelle notre ministre préfère «made in France», ce qui s'appelle faire les choses à moitié.

C'est comme cette histoire de prêter sa voix à une série animée qui passe régulièrement sur ARTE. Arnaud Montebourg a accepté et tenu parole, sous prétexte, notamment, qu'il s'agit d'une série 100 % française. À cette nuance près qu'elle s'intitule «Silex and the city»… 
Arnaud Montebourg champion d'un nouveau franglais ? New look…

Maurice Achard