L’ENFANT ROI-DIOPHONIQUE

Les émissions consacrées aux réactions des enfants sur l'actualité remontent à plusieurs décennies. C'était des programmes diffusés généralement le week-end, à l’heure de la pause.
Depuis, c'est devenu du sérieux. Ces séquences enfantines se sont épanouies sur les antennes audiovisuelles, au point qu'on en trouve même dans des cadres horaires pour grands.

Ainsi, une minute ou deux avant le journal de 8 heures de France Info, c'est-à-dire au moment où, dans les familles, les parents sont en train de dire à leur progéniture «dépêchez-vous, on va être en retard», des voix de gosses commentent l'attitude de Poutine, ou bien se demandent si un an de prison pour le jeune homme qui a jeté un chaton contre un mur «c'est beaucoup, quand même !», ajoutant que c'est peut-être parce qu'il était roux, le chat. Très frais, en effet, pour commencer la journée, si c'est le but recherché par la station juste avant les infos.
Sur France 2, chaque dimanche en fin de 20 heures, des ados donnent leur avis sur les événements de la semaine. Et cela donne, par exemple, à propos de la condamnation de trois jeunes gens suite au lynchage d'un handicapé : «Ce n'est pas pour ça qu'il faut lui taper dessus.» Pertinent.

Évidemment, ces séquences sont enregistrées. S'ils étaient en direct, les juniors de France Info, cela aurait pu être rigolo en revanche... Par exemple, quand ils auraient corrigé la présentatrice qui venait d'annoncer «nous sommes le mercredi 12 janvier», au lieu du 12 février. Là, on aurait pu se dire avec certitude que la vérité sort de la bouche des enfants…

M.A.