SANG NEUF

Le film est sorti en juin 2012. Mais un mois après seulement, il était éclaboussé par l’adultère entre l’actrice principale Kristen Stewart et le réalisateur Rupert Sanders, devenant alors le film du scandale. Aucune chance. Même si le nombre d’entrées reste important et a permis à «Blanche-Neige et le chasseur» de s’inscrire comme l’un des grands succès de l’année, il est désormais le film «people». 

Il est temps de tout effacer et de lui redonner ses lettres de noblesse. Il est tout d’abord un conte qui dépasse celui dont il s’adapte. Certes, on retrouve les éléments de base. On retrouve la reine, le miroir, les sept nains et la pomme. Mais pas comme on les attend ni quand on les attend. On connaît l’histoire et pourtant, elle nous emmène ailleurs. Joli tour de force. Les personnages sont également déroutants. Les «méchants» sont attirants, à commencer par la Reine. Elle intrigue, elle séduit, elle fascine. Sa beauté est fulgurante. Ses tenues sont sublimes. Elle est la sorcière la plus tyrannique de toutes les adaptations de Blanche Neige. Son goût pour la jeunesse éternelle est effrayant mais on ne peut s’empêcher d’être envoûtés. Étrange. Blanche-Neige, de son côté, est une sorte de Jeanne d’Arc. Et si la persévérance et le courage paient, ils coûtent. L’innocente Blanche Neige n’est plus si pure, elle prend les armes, elle tue. Et elle ne finit pas avec son Prince Charmant. Vraie surprise ! 

Ce film, s’il n’est pas la version originale, est donc une version très originale. Il paraît qu’une suite était prévue. Mais après «l’affaire», le projet serait compromis. Ce n’est pas bien grave, les numéros 2 sont souvent décevants et l’actrice a déjà croqué toutes les pommes, empoisonnées ou du péché. En revanche, Rupert Sanders pourrait en profiter pour revisiter Cendrillon ou la Belle au Bois Dormant et nous permettre de redécouvrir avec ce même plaisir nos contes d’enfants. C’est tout ce qui compte.

B.A.

Film disponible en VOD et DVD depuis le 23 octobre. Pour découvrir la bande annonce : www.allocine.fr