RÉINKARMATION

Avez-vous déjà imaginé ce que pourrait être votre vie si vous étiez une fourmi ? «Maudit Karma», le livre de David Safier en donne une vision qui vous ferait aimer être une vache. Cela tombe bien, il  en donne également un aperçu. Vous l’aurez compris, au fil des pages, Kim Lange, l’héroïne, se réincarne dans différents êtres, plus ou moins agréables, en fonction du bon karma qu’elle accumule dans chaque vie. 

Si l’histoire est surréaliste, même pour les bouddhistes dont la religion inspire le roman, cet aspect s’efface très vite pour laisser place à une petite intrigue amusante : en quoi Kim Lange va-t-elle réapparaître, que va t-il se passer, comment va-t-elle s’en sortir… Et surtout, va-t-elle redevenir un être humain ? Parce que son seul objectif est de retrouver son mari et sa fille qu’elle a négligés de son vivant. Rassurez-vous, en racontant cela, on ne dévoile rien car le résumé en quatrième de couverture en dit plus ! Rassurez-vous également, pas de leçon de morale dans cette histoire sur ce qui est «bon ou mauvais», «important ou futile». Il s’agit  simplement d’un très bon divertissement. 

Si ce roman n’est pas un futur grand classique, il est une de ces petites perles qu’il est bon de partager. Le genre de livre que l’on peut ouvrir avec scepticisme mais, une fois dedans, être impatient de retrouver le temps d’un bus, d’un métro ou avant de s’endormir. On a même du mal à le quitter. C’est drôle, surprenant, émouvant. Un grand bonheur. Que cela est plaisant de se laisser avoir et se laisser aller comme ça. 

«Maudit Karma» est le premier roman de David Safier, il est rapidement devenu un best-seller dans son pays natal, l’Allemagne. Si cette information n’aide pas à vous convaincre, on va, de notre côté, se plonger dans ses autres livres. Entre «Sors de ce corps, William !», «Jésus m’aime» ou « Sacré famille », nous n’avons plus peur des titres et notre élu sera «Jésus m’aime». Vous y croyez un peu plus ?

Marie Veyrier