JEUX DE SOCIÉTÉ

Ce sont deux émissions populaires, deux jeux de questions-réponses, orchestrées par deux petits génies de l'animation télé, avec jingles et tout le bazar. Elles se ressemblent comme deux écrans plats sauf qu’elles ne sont pas plates du tout : leurs contenus se complètent.

Dans «Une Famille en or» présentée par Christophe Dechavanne sur TF1, il s'agit, pour les deux équipes en compétition, de s'approcher le mieux possible des réponses faites auparavant par un panel de 100 Français. Donc de se montrer intuitif par rapport à la «culture moyenne» de la population. À quoi vous fait penser le mot cantine ? Il fallait notamment dire : école… Ce n'est pas si évident : beaucoup de gens y déjeunent aussi sur leur lieu de travail. Dans «Tout le monde veut prendre sa place» présentée par Nagui sur France 2, il s'agit de se montrer nourri de culture générale. De ne pas confondre Corneille et Racine. Pas si évident : l'école est loin…

Dans les deux cas, tout se passe comme si ces candidats défiaient nos tenaces a priori à l’égard de ce genre de divertissement. Comme si nous avions à apprendre avec eux sur nous-mêmes. Car on se prend au jeu, évidemment. On se prend à tester ses propres connaissances sur ces cultures «d'en bas et d’en haut». Ne serait-ce que pour savoir…

Certes, il en va toujours ainsi lorsque l'on tombe dans le piège de telles « épreuves» au programme… On s'attarde, on cherche à répondre… Sauf que là, cette complémentarité entre l'une et l'autre - l'une en fin de matinée, l'autre en début de soirée - est  particulièrement instructive.
Même les animateurs, dans les deux cas aussi, ont gagné en finesse. Leur esprit de répartie a pris de la légèreté. Et leur façon d'accompagner les concurrents est plus conviviale. Ils les prennent moins pour de purs objets de mise en boîte. 

Et c'est nous qui nous sentons bizutés…

M.A.